Dans une petite ville, un vieux manoir hanté où cohabitent des souris pas comme les autres et des orphelins curieux et espiègles.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un secret dévoilé ! ( RP privé : Sebastian Missala + Galfarionm )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Galfarionm

avatar
Modou Groupe
Couché comme un pacha, en carpette, tout plat sur le lit, j’attendais mon maître, Seb.
Il fallait absolument que je lui dévoile mon secret ! J’avais hâte de lui montrer mon don fabuleux… Parler comme un n’humain.
Quelle excitation !
Ne pouvant rester sur place, je sautai de la couche de Sebastian, puis, une fois au sol, du haut de mes quatre petites pattes de chat, je commençai à faire le tour de la chambre plusieurs fois…
J’en avais assez d’attendre !
Déjà hier avec la souris qui avait mis le désordre pas possible dans la pièce ! Et qui avait tout pris pour elle ? Moi ! D’ailleurs, pour ce qui est des punitions, mon maître s’y connait bien…

Voilà maintenant une heure que je tournai en rond, j’attendais, j’attendais, j’attendais !
Je ne faisais que ça !
J’en avais plus qu’assez, j’allais désobéir aux ordres stricts de madame Buzzati, j’allais, en dehors des créneaux horaires qu’elle m’avait fixée, sortir de la chambre pour aller dans le couloir…
D’ailleurs, l’envie d’aller dans une salle de cours rien que pour Seb me démangeait…
Mais je ne voulais pas non plus être mis à la porte de l’orphelinat, après tout, je ne connais aucun chat de gouttière dans mon genre qui puisse profiter d’un lit chaud et douillet toute la journée, d’une bonne alimentation saine et équilibrée et tout et tout.
Donc, au lieu de saccager un cours, je préférais me promener dans les couloirs, même si ça aussi était strictement interdit en dehors de mes heures…
D’un bon coup de patte bien placé, j’ouvris la porte de la chambre, je m’engageais alors dans l’allée qui serpentait entre les chambres du dortoir des garçons, lorsque j’entendis soudainement des bruits de pas…
Plein de pas… Ca ne pouvait pas être que Sebastian… N’avais-je donc pas entendu la sonnerie annonçant la fin des cours ?
Etrange, mais bref, passons ceci. Il fallait que je rentre immédiatement dans la chambre numéro 6, car si Seb me voyait lui et ses copains, en dehors de celle-ci alors que ce n’était pas pendant mes heures, peu importe ce que j’aurais à lui dire, cela risquerait de chauffer pour moi.
Alors d’une course effarouchée, j’atteignis la pièce où je logeai avec mon maître.
Puis tel un chat innocent, je m’installais sur mon lit puis je me mis à l’attendre ( encore je sais ), mais il n’avait fallu que peu de temps avant qu’il ne rentre dans la pièce.
Levant la tête vers lui pour le regarder droit dans les yeux, je lui adressai la parole comme si s’était tout à fait normal.

-Bonjour Seb.

Voir le profil de l'utilisateur

Sebastian Missala

avatar
Assistant Event
Sebastian sortait de cours vers dix-sept heures trente. Comme à son habitude, il était passé se chercher un croissant à la boulangerie, à la sortie du lycée.

Le jeune homme avait opté pour un simple jeans décoloré et un petit gilet gris pour se réchauffer. Aujourd’hui, il ne faisait pas spécialement froid mais Seb avait horreur d’être malade alors il était toujours habillé chaudement.

Le jeune homme pressa le pas constatant qu’il n’était pas mal en retard. Il ne supportait pas que Mme Buzzati s’inquiète pour lui…

-Eh merde…

Il était rare qu’il jure, mais pour l’occasion, personne ne pouvait lui en tenir rigueur. Le bougre venait de se souvenir qu’il n’avait pas donné ses croquettes à Gal ce matin.
-Il doit avoir fait ses griffes partout à l’heure qu’il est…
Une fois la grille du manoir atteinte, il s’activa de plus belle pour atteindre sa chambre filant comme un flèche dans les couloirs et saluant les membres du manoir croisé d’un simple « Salut ! ».
Une fois au second étage, il gagne sa chambre et claqua la porte derrière lui. Gal était allongé sur son lit.

-Bonjour Seb.

Le jeune homme souris ne remarquant rien d’anormal.

-Oh salut Gal ! Désolé pour ce matin. J’étais tellement pressé que
je n’ai même pas pris le temps de te donner tes croquettes. J’espère pour toi que tu n’as pas fait tes griffes par…


L’adolescent se stoppa net comprenant que quelque chose, qui, en temps normal, n’aurais jamais dû se produire, c’était passé.

-Attend deux secondes. Tu parles ?!

Sebastian regardais le chat comme si celui-ci allait lui répondre. Rien. Le jeune homme n’avait pourtant pas bu et encore moins pris de la drogue. Il ne comprenait pas. Peut-être était-il vraiment exténué de sa journée…

Voir le profil de l'utilisateur

Galfarionm

avatar
Modou Groupe
Je le regardais avec des yeux ronds…
N’avait-il donc pas remarqué que je lui avais dit bonjour ?
S’il voulait jouer à ce petit jeu, il s’avère que moi aussi je sais y jouer.
Le regardant toujours de la même manière, je vis qu’il était exténué et qu’il… Non d’un chat ! Il sentait le croissant frais ! Il aurait quand même pu m’en laisser un morceau…
Bref, il commençait à me raconter ce qu’il avait fait de sa journée, comme d’habitude d’ailleurs.
Lorsque soudain après avoir posé son sac sur le sol il se retourna rapidement me regardant droit dans les yeux !
Cette réaction m’avait fichue la trouille !

-Attend deux secondes. Tu parles ?!

Bah, était-il sourd qu’il n’avait pas entendu ma salutation ?
Malgré cela, même s’il s’était décidé à faire attention à moi, il m’a ignoré et même si c’était involontaire, c’était à mon tour…
Pour un coup je m’amusais comme un fou ! Mais, je ne pus garder le silence trop longtemps, j’étais rongé de l’intérieur de lui dévoiler mon secret !
Alors voulant y aller doucement pour ne pas trop le brusquer je sautai du lit et allai me frotter contre ses jambes pour qu’il me caresse.
Faisant ce que j’espérais de lui, il finit par me prendre dans ses bras. Une fois dans l’étreinte de son affection toujours douteuse maintenant, je lui posai une de mes pattes avant sur sa bouche :

-Oui, je parle

Voir le profil de l'utilisateur

Sebastian Missala

avatar
Assistant Event
Sebastian était surpris. Même plus que surpris : il était choqué !

Son chat, Gal, venait de parler pour la seconde fois. Il n’en revenait toujours pas. Quelqu’un l’avait-il drogué ? Il n’avait pourtant pas bu. Il ne comprenait strictement rien à ce qu’il se passait.

Il lâcha le chat par stupeur mais se reprit vite. C’était un élève studieux. Il était irréprochable sur tous les points. Alors ce n’était pas lui qui hallucinait mais Gal qui parlait bel et bien. Cette évidence était dure à admettre mais il essaya de faire abstraction de tout ce qui avait un sens. Aussi, il s’accroupit au niveau du chat, et commença par s’excuser :

-Excuse-moi Gal. J’ai un peu eu peur tu comprends ?

Le chat se laissa caresser comme à son habitude en ronronnant. Le silence s’installa donc dans la chambre. Le jeune homme n’était pas tranquille et il n’osait parler… Il était perturbé par la nouvelle.

Il ne rompit le silence qu’une minute plus tard.

-Bon. Gal. Faut que tu m’expliques tout en détails. Comment c’est arrivé ?!


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Galfarionm

avatar
Modou Groupe
A peine avait-il entendu le son de ma voix une nouvelle fois qu’il resta figé sur place, comme s’il était choqué…
Pourtant, je connais pas mal de personnes qui seraient contente de savoir que leur animal de compagnie puisse parler.
Puis, sûrement par la stupeur que je lui ai faite, il me lâcha de ses bras…
Involontairement je suppose puisqu’il se baissa aussi vite qu’il m’avait lâché pour me parler :

-Excuse-moi Gal. J’ai eu un peu peur tu comprends ?

Bah oui je comprenais, c’est vrai que j’étais sûrement le seul chat au monde ayant la possibilité de parler !
Donc pour éviter de le choquer encore une fois, je lui répondis d’un simple ronronnement qui finit par une séance de caresses dans le silence des plus absolus…
Lorsque soudain Seb le brisa :


-Bon. Gal. Faut que tu m’expliques tout en détails. Comment c’est arrivé ?!

Il fallait bien que je lui dise tôt ou tard, même si c’était plutôt compliqué à expliquer…

-D’accord…

Je sautai de ses bras puis, d’un bond sur le sol je me retrouvai sur le lit et alors je m’assis tranquillement…

-Ça s’était passé tout à l’heure, quand tu étais encore en cours…

Je ne pus continuer ma phrase qu’il commença déjà à me hurler dessus, c’est vrai, je n’ai pas respecté mes créneaux horaires mais bon, je m’ennuie moi…

-Désolé, je sais, je n’ai pas respecté mes créneaux horaires de sortie, mais je m’ennuie moi dans la chambre… Bon, donc, j’étais allé dans le jardin pour me distraire, et comme tu ne m’avais pas donné à manger, je me goinfrais de quelques fruits et légumes, et même quelques baies… Je savais que tu risquais de me gronder si je faisais mes griffes partout dans la chambre… Donc je mangeais par-ci par-là, lorsque soudain une drôle de baie attira mon attention, elle était grosse comme une fraise, rouge avec des pois jaunes, elle me mettait l’eau à la bouche, je ne pus ainsi me retenir de la dévorer. Et crois-moi, je m’étais fait très peur lorsque je m’étais dit que j’avais aimé le repas que je m’étais offert. Car au lieu de le penser comme d’habitude, des paroles humaines sortirent de ma gueule… C’était vraiment étrange, et donc pressé de te le montrer je suis vite rentrer dans notre chambre pour t’attendre… Voilà, c’est tout…

Pour finir, je bondis de nouveau du lit atterrissant vers ses jambes contre lesquelles je me frottai en ronronnant pour obtenir des caresses, en attendant sa réaction…

Voir le profil de l'utilisateur

Sebastian Missala

avatar
Assistant Event
Sebastian digéra l’information.

Puis, il réfléchit au pourquoi du comment de l’histoire. Il devait y avoir une raison. Le manoir cachait-il un secret ? Les baies donnaient-elles des pouvoirs ? Le lycéen était perdu dans ses songes.

Cependant, cette histoire était très intéressante. Seb adorait tout ce qui sortait de l’ordinaire. Il s’allongea sur son lit tout en déposant Gal sur son ventre :

-Ecoute Gal.

Le chat croisa ses pattes sous sa gueule pour lui faire comprendre qu’il écoutait.

-Vu ce que tu viens de me dire, il est évident que ce manoir cache quelque chose que même Mme Buzzati doit ignorer. Nous allons trouvez ce que c’est et mener l’enquête. Ces baies peuvent être dangereuses si les enfants venaient à en manger. Cependant tu ne dois parler à personne ! Si quelqu’un apprend que tu parles…tu finiras dans un labo ou pire…

Le chat s’emblait pensif. La réflexion devait le faire cogiter. Mais Sebastian, lui, ne s’en faisait pas trop. Gal était le chat le plus imprenable du monde.

-Je te propose quelque chose. Nous allons fouiller ce manoir de fond en comble. A la fin nous découvrirons bien quelque chose. Je m’occuperai de la recherche historique du manoir pendant que toi tu ratisseras la bâtisse.


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Galfarionm

avatar
Modou Groupe
Il ne me caressait pas, il ne prenait pas dans ses bras...
C'était étrange venant de sa part, mais il fallait quand même admettre qu'il avait beaucoup à digérer d'un coup là !
Je me demandais ce qu'il faisait, il avait l'air perdu dans ses pensés.
Soudainement il sortit de son état de somnolence et il me prit dans ses bras.
Il se coucha sur son lit et me posa sur son ventre.
Croyant qu'il resterait silencieux et qu'il voulait dormir, je me couchai sur celui-ci.
Lorsqu'il me dit alors :

-Ecoute Gal.

Ne voulant pas trop user de ma voix de peur de la perdre, car oui, en si peu de temps je m'y étais attaché comme si je l'avais depuis ma tendre enfance, je mis mes pattes avant sous ma gueule comme signe d'écout de ma part envers Seb.


-Vu ce que tu viens de me dire, il est évident que ce manoir cache quelque chose que même Mme Buzzati doit ignorer. Nous allons trouvez ce que c’est et mener l’enquête. Ces baies peuvent être dangereuses si les enfants venaient à en manger. Cependant tu ne dois parler à personne ! Si quelqu’un apprend que tu parles…tu finiras dans un labo ou pire…


Bon, peut-être n'étais-je pas aussi doué d'intelligence que lui, mais je n'étais quand même pas pour autant suicidaire, il me semblait normal de ne pas parler en la présence d'autres personnes que lui.
De plus, je me doutais aussi que ce manoir était étrange, la baie qui m'avait donné la voix le prouvait bel et bien...
Celui-ci reprit la parole, il avait l'air plus détendu, comme s'il venait d'avoir finit de digérer la nouvelle que je lui avais dit :

-Je te propose quelque chose. Nous allons fouiller ce manoir de fond en comble. A la fin nous découvrirons bien quelque chose. Je m’occuperai de la recherche historique du manoir pendant que toi tu ratisseras la bâtisse.

Cette idée me plaisait fort bien.

-D'accord.

Me levant ainsi de son ventre je sautai du lit, je me dirigeai vers la porte :

-Alors commençons par le rez-de-chaussé ! Toi tu cherches ces documents historiques, va même à la bibliothèque de la ville si nécessaire, et moi je vais dans le jardin enlever toutes les baies étranges que je n'avais jamais vue auparavant pour que les enfants ne risquent rien.

Et c'est ainsi que moi et mon maître partont à la recherche du mystère de l'orphelinat.


The end

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum