Dans une petite ville, un vieux manoir hanté où cohabitent des souris pas comme les autres et des orphelins curieux et espiègles.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les Terres d'Aëyl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Les Terres d'Aëyl le Lun 8 Avr - 14:21

Pluie

avatar
Modou Groupe





Un monde fantastique où trois peuples vivent et prospèrent, entre harmonies et disharmonies, entre conflits et gages de paix, entre menaces de guerre et accords diplomatiques. Trois peuples qui rivalisent de génie pour trouver les causes du Grand Mal et en venir à bout.


Comment en est-on arrivé là ?



Au commencement ... Il y avait les Unissons, ces êtres qui passaient leur vie à trouver et partager leur bout d'âme implanté dans leur Animal-lien. Et puis il y eut ces Solitaires, ceux qui ne trouvèrent jamais cet animal et s'exilèrent tout au Nord des Terres d'Aëyl, rejetés par les Unissons qui ne supportaient pas leur vue, au point de commettre un meurtre ... le Schisme eut lieu. Et enfin, il y eut les Métamorphes, les fruits de l'expérience de Solitaires qui lièrent si bien Homme et Animal que l'être pouvait changer de l'un à l'autre, complètement.

Mais les Métamorphes aussi furent rejetés, exilés tout à l'Ouest, derrière la Mer Intérieure, dans la jungle. Une terrible menace pour les Unissons et les Solitaires qui tentèrent de s'allier pour les exterminer tous, jusqu'au dernier. La Guerre fut déclarée, mais au lieu d'êtres à tuer, ils découvrirent un étrange cristal qui attisa les convoitises et encouragea la trahison.

De nouveau, les trois peuples furent séparés, et l'appât du gain fut seul capable d'apaiser les tensions : cet étrange cristal, cette Kynite, Unissons aussi bien que Solitaires en eurent vite besoin, et seuls les Métamorphes étaient capables de la fournir. Alors le commerce s'installa et peu à peu des liens se nouèrent entre les peuples. Ténus, fragiles, soumis aux aléas de la diplomatie, mais bien réels.


La paix s'était installée, s'épanouissant cinq siècles durant, et aurait pu durer encore ... si le Grand Mal n'avait pas fait son apparition. Un fléau terrible qui emporte les animaux par centaines. Des centaines d'Unissons condamnés à ne jamais trouver leur animal, des centaines de Solitaires qui n'ont plus la moindre chance de devenir Unissons. Et si le Grand Mal se mettait à atteindre les âmes-animales des Métamorphes ?

Face à la terrible réalité de ces corps retrouvés sans vie, jour après jour, on s'organise, on cherche une raison, un coupable.


Aujourd'hui, cela fait 40 ans que le Grand Mal sévit. 40 ans, et la recherche a peu avancé. Presque un demi-siècle qui n'a servi, au fond, qu'à raviver les tensions : on s'accuse les uns les autres, chaque peuple trouve son voisin coupable.

Entre ceux qui prônent le rapprochement de tous les peuples et la mise en commun des recherches, et ceux qui veulent accentuer la séparation, des vies se jouent, des alliances se font, se défont. Unissons, Solitaires et Métamorphes s'unissent ici pour mieux s'affronter là-bas.


Aujourd'hui, il est temps de choisir son camp.










_________________
Je suis la soeur de Frimousse →◙←
Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum